services liturgiques orthodoxes

partitions et textes liturgiques pour le chœur
classés selon les dates du calendrier liturgique

1ère semaine après la Pentecôte
lundi 28 mai 2018

les textes du jour

Lundi de Pentecôte : office à l'Esprit-Saint

Prières à l'Esprit divin

1- Roi céleste, Consolateur excellent, Esprit de vérité, qui du Père procèdes avant les siècles et dans le Fils reposes en tout temps, source inépuisable des dons divins, toi qui les distribues à chacun comme tu l'entends, qui nous as permis d'être sanctifiés nous aussi, malgré notre indignité, par le signe que nous avons reçu au jour de notre baptême.
Abaisse tes regards vers tes serviteurs en prière, viens jusqu'à nous et demeure en nous, purifie nos âmes, afin que nous soyons prêts à accueillir la toute-sainte Trinité.
Toi la suprême bonté, ne sois pas dégoûté de notre impureté, des plaies de nos péchés, mais soigne-les par tes onctions toujours porteuses de guérison.
Éclaire notre esprit, pour que nous comprenions la vanité de ce monde et de ce qu'il contient. Vivifie notre conscience, afin que sans cesse elle nous suggère ce qu'il convient de faire ou d'éviter.
Dirige et renouvelle notre coeur, afin que de lui ne jaillisse plus aucune pensée mauvaise, aucun désir inconvenant Éteins la fournaise de nos passions, sous ton souffle rafraîchissant comme rosée, afin qu'en nous ne soit endommagée ta bienheureuse image divine.
Écarte de nous l'esprit de paresse, d'acédie, d'ambition, de vanité; accorde-nous l'esprit de patience et de charité, l'esprit de justice et de pureté, pour conduire nos coeurs paralysés, afin que nous cheminions sans paresse sur la voie de tes saints commandements et qu'ainsi, nous détournant de tout péché, nous accomplissions toute justice et que nous méritions une fin paisible et sans reproche, pour entrer dans la Jérusalem céleste et t'y adorer avec le Père et le Fils, Trinité consubstantielle et indivisible, dans les siècles des siècles. Amen.

2- (de saint Silouane l'Athonite)
Esprit saint, ne cesse pas de demeurer en nous, car il nous est bon d'être avec toi. Mais ce n'est pas toujours que l'âme se sent aussi bien, car l'orgueil nous fait perdre ta grâce. Alors je me lamente, comme Adam gémissait sur le Paradis perdu, et je dis: où es-tu, ma lumière, où es-tu, ma joie, pourquoi m'as-tu rejeté, et mon coeur est-il accablé, pourquoi te caches-tu loin de moi, et mon âme est-elle dans la peine ?
Lorsque tu as visité mon coeur, tu as consumé mes péchés: viens de nouveau et brûle encore mes péchés, qui te cachent à moi comme les nuages cachent le soleil. Tu vois, mon âme est dans l'accablement, et je te cherche avec des larmes. Où donc te caches-tu? Tu es partout présent, mais mon coeur ne te voit pas, et il te cherche avec douleur.
Viens et réjouis-moi par ta venue, Seigneur, ne tarde pas.

3- (de Saint Syméon le Nouveau Théologien)
Esprit saint, c'est toi qui m'environnes, toi qui m'enflammes. Dans mon coeur en peine, c'est toi qui allumes l'amour infini de Dieu et de mes frères.
Car tu es l'enseignement des Prophètes, la compagnie des Apôtres, la force des Martyrs, l'inspiration des Pères et des Docteurs, la perfection de tous les Saints.

Saint Eutychès, évêque de Mélitène, martyr (I°) ; saint Nicétas, évêque de Chalcédoine, confesseur (IX°) ; saint Germain, évêque de Paris (576) ; sainte Héliconide, vierge, martyre à Corinthe (244) ; saint Ignace, évêque de Rostov ; ce lundi après Pentecôte, mémoire de Chota Rousthavéli, restaurateur du monastère géorgien de la sainte Croix de Jérusalem.

Saint Germain, évêque de Paris

Saint Ignace, évêque de Rostov

 

contacter

mentions légales